NSR SLOT CARS & SPARES

Black Arrow: l’essai de la GT3 Italia

Black Arrow: l'essai de la GT3 Italia
Black Arrow: l’essai de la GT3 Italia

Après quelques heures de montage, voici enfin l’essai de cette GT3 Italia Black Arrow. La nouvelle voiture de slot est le second modèle de la marque. Après l’Aston Martin DBR9 réussie et très efficace sur la piste, cette GT3 Italia est-elle à l’a hauteur de sa grande sœur?

[singlepic id=2624 w= h= float=center]

La carrosserie 1/32 de cette GT3 Italia est fixée avec deux vis sur le châssis. L’ajustement est parfait grâce à de petites butées (vis M2) situé à l’arrière. Avec un intérieur lexan et complet, la carrosserie pèse 20gr. Le plastique est flexible à l’avant et plus dure à l’arrière.

[singlepic id=2622 w= h= float=center]

[singlepic id=2616 w= h= float=center]

[singlepic id=2620 w= h= float=center]

Le châssis reprend la technologie “Flex” Black Arrow”. L’ensemble est souple et droit. Le châssis reçoit un support moteur en Anglewinder qui s’adapte parfaitement dans son emplacement. Le support moteur est monté sur quatre points de suspension. Dans le kit GT3 Italia, Black Arrow a fourni des ressorts medium (rouge). Le guide à vis est assez complexe avec un réglage à la hauteur du rail très simple. La voiture s’adapte donc à toutes les pistes (bois et plastique). Côté transmission, la GT3 Italia kit Blanc est livrée avec un pignon de 13 dents et couronne de 30 dents. Pour info la voiture kit Rouge elle est livrée avec un pignon de 14 dents (la voiture est un peu plus rapide, mais perd en nervosité). La transmission est toute en alu et les paliers en bronze. Le moteur Apache de 28000 tours est trop puissant pour notre circuit. Notre petite bande de sloteur a décidé de monter sur la voiture le moteur NSR Spanish No Magnet de 19000 tours qui est largement suffisant pour s’amuser sur notre piste. le châssis monté et callé, rien ne frotte et pas de jeu. ‘ensemble de cette Black Arrow est superbe.

[singlepic id=2619 w= h= float=center]

[singlepic id=2618 w= h= float=center]

Allez place à la piste.

Circuit Ninco, 22 mètres, alimentation 11 volts. Dès les premiers tours, cette GT3 Italia est très agréable. Le silence est presque total. Pas de résonances de carrosserie l’ensemble est en harmonie parfaite. Le pilotage est facile et j’ai enchaîné les premiers tours sans aucun souci. Cette auto est très saine. Sur notre circuit et pour nos essais, nos sessions sont de cinq minutes. Ce temps permet facilement de régler les voitures et de faire les petites modifications techniques. Sur ce premier segment, j’ai fait deux sorties. Une correction sur les quatre points de suspension permet de changer le comportement sur la voiture.

[singlepic id=2623 w= h= float=center]

Après ce premier run, la Black Arrow m’a mis en confiance. Il est temps de faire chauffer les pneus et de titiller le bolide. Les quelques tours sur les vis des points de suspension ont changé le comportement de la voiture en sortie de virage. La voiture est joueuse et pardonne pas mal d’erreurs. Je pousse la GT3 et les travers sont naturellement corrigés par le châssis Flex de la voiture. La voiture tourne sous les huit secondes aux tours sur notre circuit. Cela correspond aux temps de la majorité de nos voitures. Mon record de piste est de 7,360 fait avec une MacLaren Slot it M8D. Au fil des tours je comprends les réglages de la voiture. Ils sont assez similaires à ceux de l’Aston Martin. Quelques tours sur les vis de suspension, les ajustements et l’attitude de la voiture me séduisent de plus en plus.

Derrière la poignée rapidement je suis envahi par un sentiment de sécurité. La facilité de cette voiture a enchaîné les “S” du circuit est extraordinaire. Tous les ajustements des paramètres de réglages de la GT3 annoncent immédiatement des dixièmes gagnés sur le chrono. En ligne droite la voiture ne vacille pas, elle est vraiment excitante sur les freinages. Je n’ai pas parlé des pneus. Ceux de cette Black Arrow sont très bons. Ils ne boulochent pas et auront à coup sûr une meilleure efficacité une fois rodés. Voilà après seulement trois segments donc 1/4 d’heure sur la piste le temps de référence est fait.

[singlepic id=2615 w= h= float=center]

La GT3 Italia sort un 7,440. La voiture se place juste en dessous de la Matra Slot it qui est une voiture très efficace. Le comportement de la voiture se rapproche de près à celui de ma Porsche 997 NSR. Les deux voitures sont silencieuses et rapide. La GT3 Italia est tout de même un cran au-dessus grâce à un centre de gravité plus bas.

[singlepic id=2625 w= h= float=center]

En conclusion : La GT3 Italia Black Arrow possède beaucoup de réglages a exploiter. Ceux-ci vont s’affiner au fur et à mesure des tours du circuit. La voiture de slot est une réussite esthétique. La qualité de son châssis et de l’ensemble des pièces utilisées assurent ensemble rare chez les fabricants en ce moment. Le rapport qualité/prix est parfait.

[singlepic id=2627 w= h= float=center]

Pour répondre à la question, la GT3 Italia est-elle à l’a hauteur de sa grande sœur, l’Aston Martin DBR9. A mon avis, c’est un “OUI”. Black Arrow a encore innové. La marque a travaillé, appris et a noté les conseils des utilisateurs de la DBR9 pour les appliquer sur cette GT3. Black Arrow livre une très belle voiture de slot.

Évidemment, la perfection, heureusement, n’existe pas. Toutefois, les personnes comme Javier Alcaraz et ses collègues font de cette terminaison un objectif qu’ils sont très proches d’atteindre avec cette GT3 Italia. La voiture de slot de Black Arrow reste une étape réussie pour la petite marque de slot espagnole. D’autres projets germent dans l’esprit de cette bande de passionnés. Croyez-moi, des projets qui ne manqueront pas de nous mettre à coup sur l’eau à la bouche, mais “chutttt” nous en reparlerons bientôt.

[singlepic id=2629 w= h= float=center]

Share Button

11 réflexions sur “ Black Arrow: l’essai de la GT3 Italia ”

  • 21 juin 2015 à 12 h 51 min
    Permalink

    Bonjour
    Super cet essai. cette voiture a l’air vraiment au top. Est ce qu’elle va être vendue en France
    Bravo pour votre site

    Réponse
  • 21 juin 2015 à 12 h 58 min
    Permalink

    Bell essai et belle auto.
    L’envie de devenir propriétaire de cette voiture grandie au fur et à mesure de l’essai.
    Pour au final être frustré de ne pas avoir franchi le cap avant.
    Penses tu qu’il y aura une édition ou bien ?
    Tu ne délivres aucun secret de réglage dans ton essai coquin !!!
    Un gros bravo en tous les cas.
    Au plaisir.

    Réponse
    • 21 juin 2015 à 13 h 15 min
      Permalink

      Lut
      En ce qui concerner une éventuelle ré-edition. pas de news de la part de Javier, mais la demande est grande.
      Pour les réglages. hé ben non je dis pas tout
      @très bientot

      Réponse
  • 22 juin 2015 à 8 h 42 min
    Permalink

    Bonjour,

    Je suis en train de monter la GT3, et je ne vois pas les butées basses pour le chassis?
    ainsi que les vis pour durcir le chassis selon la piste( cavités latérales avant et centrales)

    merci si vous avez des infos à ce sujet.

    Eric

    Réponse
    • 22 juin 2015 à 13 h 04 min
      Permalink

      Bonjour Rike
      Fait des photos de ton châssis (vue de dessous et dessus), plus simple

      Réponse
  • 22 juin 2015 à 9 h 24 min
    Permalink

    Super essai.
    Il serait intéressant d’avoir un affrontement DBR9 vs GT3 Italia avec la même monte technique, AW et moteur NSR chez vous.
    Je ne vois pas trop l’utiliter de la 4ème vis (arrière) du berceau…
    Mais globalement c’est bien mieux foutu que la dbr9 (on avait galérait a tous préparer aux 24H 2013 🙂 )

    Réponse
    • 22 juin 2015 à 13 h 03 min
      Permalink

      bonjour Stargazers
      effectivement, c’est une bonne idée de confronter les deux voitures (test à faire)

      Réponse
  • 22 juin 2015 à 17 h 44 min
    Permalink

    Beau test !
    Est ce que vous savez si cette GT3 sera dispo en RTR un jour ?
    Parce que moi les kits …
    Merci

    Réponse
    • 22 juin 2015 à 19 h 05 min
      Permalink

      Bonjour Giese
      Aux dernières nouvelles ce n’est pas prévu.

      Réponse
    • 29 juin 2015 à 22 h 51 min
      Permalink

      A ma connaissance, Carrera est détenteur de la licence exclusive pour commercialiser les Ferrari récentes en version RTR 🙁

      Réponse
  • 2 septembre 2017 à 17 h 57 min
    Permalink

    Salut Christophe !!!!
    Beau test !!!
    Tu peux me contacter par mail stp
    J’ai perdu le tiens !!
    Guillaume
    Thurins

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.